Communiqué de presse  » élection législative à Trignac – 18 juin « 

Commentaires sur l’organisation de l’élection législative du 18 juin 2017

L’organisation d’un scrutin incombe et reste sous la seule responsabilité du Maire, avec l’aide des services internes concernés (Direction Générale des Services, Etat-civil et Citoyenneté pour l’essentiel).

Que de défaillances constatées lors des dernières élections législatives ! Claude AUFORT devrait, en effet,  user de son pouvoir et de son autorité pour rappeler à ses colistiers leurs responsabilités et devoirs en matière de tenue des bureaux de vote. En effet, chaque élu se doit, au regard des indemnités* qu’il perçoit, de participer à la bonne marche d’un scrutin ! Tongs, grillades, plage et repas de famille ne sont pas des arguments recevables pour s’exempter d’être présents lors d’un scrutin et par respect pour les Trignacais qui leur ont accordé leur confiance!

Or, le nouveau maire, Claude AUFORT,  a indubitablement  failli à cette mission, mettant en danger le bon déroulement du 2ième tour des législatives. Déjà, lors du 1ier tour, nous avions assisté à une pagaille dans l’attribution insuffisante des postes dans les bureaux de vote mais nous avions mis cela, charitablement, sur le compte de l’apprentissage !

Nous n’avons malheureusement pu que constater, ce dimanche 18 juin, l’illégalité des ouvertures et fermetures de certains bureaux de vote, par manque d’assesseurs titulaires suffisant. Pourtant, cela n’a pas semblé poser de problèmes pour l’administration qui a vraisemblablement dû « s’arranger » avec les signatures des procès-verbaux ! Cela pose une interrogation sur la légitimité du scrutin. Seulement 14 élus de la nouvelle majorité étaient présents pour tenir les 5 bureaux (sur 24 élus) !

Aufort a tant décrié David PELON, l’accusant de mauvais Maire ! Pourtant, ce dernier s’est toujours organisé pour couvrir les 5 bureaux de Trignac en respectant les textes du Code électoral, comme il se doit! Claude AUFORT n’a été chargé que d’une seule élection et il a été incapable de l’organiser! Qu’adviendra-t-il lorsqu’il s’agira d’affaires communales qui sont, ô combien plus complexes à gérer ?

Premier cafouillage révélateur de ce qui attend la nouvelle équipe! Sous prétexte de l’euphorie de scores nationaux plutôt favorables, il est bon de rappeler que, malgré tout, le Maire doit exercer un contrôle des actions municipales importantes. Nous resterons vigilants.

Nous nous réservons le droit de faire un recours possible auprès des instances compétentes.

*revalorisation des indemnités des élus d’environ 20% par rapport au montant que percevait ceux de notre liste –par mesure d’économies-, et qui fut l’une des premières actions de la nouvelle majorité, dès le Conseil Municipal du  7 juin !